On monte la barre d'un cran...

La derniére séance en rive gauche n'avait pas permis de suivre l'itinéraire prévu. En fait, il manquait l'essentiel de ce qui m'avait motivé : le passage d'un petit surplomb. Accompagné de la bête des Hautes-Alpes, aussi appellé Eric Jamet, tout va trés vite. La seule perte de temps est à mettre à mon actif puisque dans le 1er rappel, je décroche mal la corde et me retrouve pendu à 4 métres du sol en train de tourner comme un con sans espoir de pouvoir toucher  la paroi. La solution de remonté sur corde ne m'exite pas trop. Un petit autobloquant pour me décrocher la plaquette et...un petit saut plus tard, je suis planté dans le tas de neige en dessous. Eric s'occupera de la corde en descendant.




Le passage du surplomb ne déçoit pas, protections délicates et ancrages à travailler. Ce n'est pas trés long, mais cette version directe ajoute un passage supplémentaire à une ligne qui a un "certain" caractére. Promis, je me bouge de faire un topo de ces 3 lignes. Il faut désengorger le secteur des Beefs, aujourd'hui, c'était l'affluence en rive gauche : 3 cordées.