Accéder au contenu principal

AIGUILLES DE CHAMONIX : Peigne, Pélerins, Pointe des 2 aigles, Plan, Aiguille du Midi.

Quand on parle aiguille de chamonix, la majorité des gens pensent "traversée des Aiguilles de Chamonix". Effectivement, c'est le parcours que l'on voit "d'en bas"à la porté du premier japonais descendu du bus. Pour l'alpiniste qui prend le temps de regarder d'autres parcours, celui-ci est évident, surtout à force de prendre la benne de l'aiguille (entouré des fameux japonais). On a tout le loisir d'observer le déroulé du parcours.
Pour l'itinéraire, c'est pas compliqué. Départ en bas à gauche, arrivé en haut à droite.

Il y a évidemment plusieurs possibilités : voici la notre. Monter à l'aiguille du Peigne par l'aréte des Papillons puis l'aréte SW et enfin la fissure Lépiney en cerise. Histoire de faire l'intégrale de cette trés belle aiguille, désescalade par l'aréte SE.
Start des Papillons

le "crux" des Papillons, la boite à lettre.

La Lepiney

Remonté de vertical , les pieds à plat....Pas si facile.


Descente de la voie normale.
De là, on descend chercher la voie "Carmichael" en face NW de l'aiguille des Pélerins.

Les rampes de la "Carmicael", déjà moins fréquentées.


Fabien sous le sommet des Pélerins.

La suite du parcours (La face NO de pointe des 2 Aigles)


Arrivé au sommet, suivre la voie normale jusqu'au moment ou celle-ci se barre vers le bas. On se retrouve aussitôt transporté quelques dizaines de kilométres plus au sud, dans les Ecrins. Le théme est alors "tout ce qui roule, roule". Quelques chutes de pierres plus tard, on arrive au pied de l'impressionnante Pointe des 2 aigles en se demandant ou ça va bien pouvoir passer. L'itinéraire esr celui de la face NW "Seigneur, Audoubert, Dumery". Là, on se laisse attirer par une magnifique cordelette rouge, témoin d'un  passage récent. JSK et consorts ayant rééquipé la voie, on attaque sans se poser de question. Le parcours ne colle absolument pas au topo, mais on se dit que ça doit être l'alzeimzer du rédacteur du tracé qui à fait son travail  ;))). Arrivé à un magnifique relais spit + piton, je me dis qu'il y a vraiment une couille, l'énorme expanding flake qui nous domine n'est absolument pas engageante. Nous sommes probablement à R1 de "eagle eyes hit". On retraverse alors à l'horizontale en direction du col pour trouver le bon itinéraire ( que j'avais parcouru 2 ans plus tôt ! Qui parlait d'alzeimer déjà ????). Les 2 longueurs sont raides et magnifiques. C'est dément de grimper enfin de ce bastion si souvent observé. Pas la peine de dire que l'on est tout seul. Une courte et longueur de tire-clou plus tard on se retouve sur le flanc Est.


Longueur Bonus à l'attaque des 2 Aigles.

La vraie L1, 6b.

L2, 6b+.

L2

L3, A0.

De ce relais, rejoindre la pente de neige par 1 rappel

 Un rappel de 20 mètres nous pose sur une vire que nous traversons horizontalement. Au bout de 30 mètres, on chausse les crampons pour remonter le magnifique glacier suspendu de l'aiguille du Plan.
 
Une vieille trace permet une remontée rapide. A partir du sommet, nous prenons pied sur l'autoroute somptueux "Plan-Midi". Cet itinéraire à le mérite de nous divertir par les différents "individus" que nous croisons. Cordée de  3 qui avance "bite à cul" avec chacun 15 métres d'anneaux à la main dans un délicat passage d'aréte neigeuse descendante, "alpinistes" qui sortent du Frendo à 17h. La palme à cette cordée dont le leader n'est pas encordé à son second, il tient seulement 40 mètres de corde à la main, évidemment aucun des deux ne porte de crampons.
 
Scéance de bronzage gratuite, c'est partit.

Le Peigne est tout petit vu d'ici.

Matos : 1 brin de 60 m, camalot du .5 au 2, 6 dégaines, 2 sangles de 120 cm.
Horaire indicatif: Plan des Aiguilles : 07h00, Aiguille du Midi : 17h00.
Topo : Vallot tome 1.
Plan B : Nombreux échappatoires notamment jusqu'au col des Pélerins.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Trailpinisme.

Courir ne m'intéresse pas ! Plus que mon esprit, mon corps est contre ! Il y a un an, allez savoir pourquoi je propose à mon épouse un petit footing, le premier depuis 18 ans. On part tranquille, et bim après 20 minutes, un claquage !!!! Bref, plus jamais. Néanmoins, le monde mystérieux des trailers m'interroge. Je veux bien comprendre que quelques extra-terrestres s'enquille un Tour du Mont-Blanc en deux dizaines d'heure mais les 2000 autres, ils font comment ?! Ce sont eux, les finishers de la dernière heure, ceux qui ont tout donné, ceux qui descendent la rue Vallot avec les jambes flagellantes, qui m'ont inspiré quand, au milieu des années 2000, j’assistais à l'arrivé de l'UTMB. La barrière horaire est grosso modo placée à 24h, inconsciemment j'additionne les horaires de quelques voies "classiques". Montée au refuge + approche + ascension + retour, à la louche je m'amuse à y ajouter les délais sans emprunter les remontés mécaniques. Ma…

Light, fast et sans cervelle

C'est une nouvelle catégorie dans le monde de l'alpinisme, facilement repérable grâce à leurs tenues tirées à quatre épingles, le sac de 30 litres sur le dos, la Suunto au poignet, les petites chaussures de randonnée à 300 gr et les skis à 800 euros, les formules 1 de la montagne en jette un maximum dans les files d'attente des téléphériques. Des images de Killian et d'Ueli plein les yeux, ils ne sont pas là pour plaisanter, d'ailleurs n'ont ils pas parcouru la Grande Face Nord à la journée, en moins de 9 heures 28 minutes 45 secondes et 30 centièmes !!! Par grand beau temps, sans vent, quand il n'y a qu'à suivre la tranchée laissée par la foule, l'illusion est parfaite : le light'n fast, c'est de la bombe, en plus j'ai eu 35 likes sur mon Facebook, demain c'est sûr je serais sponso'. Mais la montagne est exigeante ; si elle sait laisser sa chance une fois, tous les coups ne seront pas gagnants. Pour tenter d'étre à la haute…

"Le Mont-Blanc interdit" pour les nuls

227 ans que des gens montent au Mont-Blanc.
227 ans pendant lesquels la manière d'atteindre son sommet à été laissé au libre arbitre des prétendants.
En 2012, on vous l'avait annoncé. En 2013 ça se concrétise, et bien oui, "le changement sur le Mont-Blanc, c'est maintenant".

 2 couches pour mieux comprendre !
Le niveau technique "Peu Difficile" de la voie Royale, en condition idéale permet à n'importe quelle personne de bonne constitution d'atteindre le sommet du Mt-Blanc sans rien maîtriser des éléments connus de tout alpiniste averti ( S'encorder et comment correctement le réaliser, glissade et comment l'arrêter,  chute en crevasse et comment en remonter, Mal Aigü des Montagnes et comment percevoir les symptomesr, signes météo et comment les interpréter, brouillard et comment s'orienter, mauvais temps et comment s'en protéger....)
La constatation : beaucoup de monde tente la bosse CE QUI ENTRAÎNE QUE les infrastructures présente…