Petit Clocher du Portalet, "Ave César", rouste n°1.

A peine rentré d'une semaine de vacance à la plage, le Korra me propose d'aller me mettre à l'ombre. Toujours en mode fissure, cette face nord s'impose! Fraichement laté d'une trav' des Jorasses en 6h, L'italien préfère la montée en télésiège (  l'avenir lui donnera tort!!!). La fin de l'approche est toujours aussi chiante à travers la moraine mais on est rapidement au frais. Une courte L1en 6b me fait sentir que la chasse aux oursins n'est pas un entrainement trés efficace. Kora attaque le 7b+, un premier passage dans une écaille large fait monter la tension. Prudemment, je me suis décalé pour éviter qu'il ne me tombe dessus !!



Une courte trav à droite bloc sur arké, lui fait sentir que faire le guide n'est pas un entrainement trés efficace à la varrappe. Les 1er mètres dans la fissure sont plutôt durs, heureusement la fin est abordable. La longueur suivante est annoncé 6c. Il continue mais se pine de crak, il reste à droite ce qui lui permet de se mettre une bonne pression en fin de longueur.



Korra's crack
C'est à mon tour de passer en tête, le 7c attaque par une trav à droite, un petit moov sur vertical permet de voir de prés le mur raide et fissuré. De prés, la fissure n'est pas plus large que de loin et les pieds sont absents de la partie. 3 métres durs mais grimpable ménent à une bonne verticale . Néanmoins, elle devient rapidement inconfortable avec le temps. La suite est mutante sur 3 mètres, la fin est encore soutenue mais abordable. Pas totalement démonté, je redescend pour mettre un essai. L'essai se conclu rapidement par un échec, je suis a 2 doigts de balancer mon casque. La quarantaine aidant, je prend la seconde de réflexion qui lui permet d'éviter un beau vol plané. Fin en A0.

 La longueur suivante est aussi un 7c. Plus longue, la fissure semble majeur même si la fin à la même gueule que ce que je viens d'artifer. Aprés 4 mètres, je sens que la fin est proche. Je grimpe encore plus mal que d'habitude et forcément fini par zipper des pieds et des mains en même temps. Retour au relais, j'arréte là.

Ca sent la motiv' tout ça....
 Korra fait une vague tentative. Il déséquipe et redescent. On plie, César a été (largement) plus fort que nous. La ligne est majeur, il FAUT y aller.

Matos : deux jeux complets du 000 au 1 puis N° 1,2 et 4 ( on peut se passer du N° 3 ). il est bon de tripler le voir quadrupler le N° 0.5 et tripler le 0.3 et 0.4.
Topo made in Groug