Triangle du Tacul, mixte climb

Là où il y a l'envie de s'amuser, il y a un chemin. C'est ce concept qui guide ma recherche d'une ligne de mixte. En effet, qui peut encore avoir la certitude d'ouvrir un itinéraire nouveau dans le massif du Mont-Blanc au 21 éme siècle? L'essentiel est de passer une bonne journée, n'est-il pas ? L'envie de reprendre les piolets dans une ambiance cool nous guide naturelement dans le triangle. Pas de topo, on verra en arrivant sur place. La partie la plus soutenue du triangle est le ressaut situé à gauche de la goulotte Chéré. Une première fissure raide sur 15 mètres composera la 1ére longueur, genre M5 athlétique avec des coincements de piolet glissant dans une faille trop large.

 L2 remonte un mur à grosses écailles, M4.

Relais sur 2 vieux spits au pied d'un magnifique dièdre. 2 putains de spits, datant d'une époque ou les C3 n'existaient pas, bordent le haut du diédre. Faciles à sauter avec le matos adéquat, M5. Relais en place.



On s'est barré à gauche pour aller chercher un 2éme diédre, M4/70°. Un relais est en place à droite du diédre mais chiant pour assurer. Relais à construire à la même hauteur à gauche. Le diédre est dément et se protége facilement grace à une fissure à sa droite. Une broche planté dans le rocher en haut, relais quelques mètres au dessus.



La suite par droit au dessus puis par à droite pour aller chercher une fissure (large) dans une dalle, pas délicat de trav à droite pour aller la chercher.  Quand ça saoule de grimper dans la fissure, on s'est barré à droite dans le dièdre. Un petit ressaut a surmonter pour arriver au relais, M5.


De là, on est monté droit puis traverser à droite pour chercher les rappels de la Chéré.
Matos : 3 broches, un jeu de camalot du 000 au 3, un jeu de stoppers, 60 mètres de cordes.
La voie attaque dans le mur rouge par la fissure peu marquée (petite vire à 1 mètre du sol, puis trait de neige vertical sur la photo, au dessus du mot "peu"). On voit le large dièdre de L3. Le dièdre de L5 est plus haut à gauche