STS, un DTS indoor.

Aprés 2 jours de bourrinage, on est bien content d'aller se mettre un peu au sec. Bien conscient de notre manque total d'autonomie, nos nouveaux potes écossais nous donne un plan pour rejoindre Glasgow ainsi que l'itinéraire détaillé pour rejoindre l'hotel...qu'ils nous ont préalablement réservé. Malgré tout,  je réussis quand même à indiquer un mauvais itinéraire, histoire de visiter Glasgow Center à l'heure de sortie des bureaux!!!!

Début des hostilités le lendemain samedi en début d'aprés midi, 14 problémes sont proposés à la 50aines de grimpeurs présents. Une grande traversée avec un slalom entre des clochettes, 2 blocs, une grimpé sur des pneus (!), une voie sur tronc, une voie sur des prises qui tourne (!!), une voie de contorsionniste, une voie avec échelle de spéléo sans les pieds.
The Wall de final
 Scott Grosdanoff, un p'tit jeune qui n'en veut

 Non vraiment j'adore, en gros c'est du n'importe quoi mais c'est bien dans l'esprit de ce qu'on aime. Comme d'hab', on martelle notre pratique anti-Yaniro sauf qu'avec notre anglais niveau 6éme, on a pas vraiment l'impression de dire un truc fondamentalement intéressant!!!. Les 5 heures de grimpe nous permette de faire la connaissance de quelques autochtones ( Neil et Pete, les organisateurs, Simon, Fiona &Bill, Greg, Steve, Tom, Sam etc..), la (longue) soirée de clôture finira de m'en convaincre : j'ai trouver la direction du trip 2012...
Simon Yearsley,  notre sympathique hôte et big boss de Big Tree  Campervan ( loc de camions aménagés )

ça, c'est de la dotation qu'on aime...