Cascade "Les Moulins Marquis", V 6, Cirque du Bournillon

Dans le rayon des projets rarement en condition, après la Croix des Têtes vient le temps des Moulins Marquis.

 Les photos de l'ouverture et le récit des premiers ont de quoi faire flipper mais cette année il parait que c'est énormeeeeee. C'est décidé : malgré l'eau qui sort à 8° et les risques de chute de wagons ont y va. Un enfoiré  (:-) a mis en ligne sur Kairn.com ( le jour où lui la gravit) que la ligne est à faire, on craint le pire au niveau fréquentation. Pour être sûr du coup, on est au parking à 06h : OUF, personne.
La courte approche, 15 minutes sans dénivelée, est faite au ralentit car il fait nuit noire et du coup on a le temps.
Je m'éloigne pour assouvir un petit besoin. Histoire de profiter de la cascade qui brille à la lune, je coupe ma frontale. Il fait vraiment sombre, une chouette se met à hululer, d'un coup je revois l'image de début du film des "Riviéres pourpres" avec le crucifié au milieu de la cascade que je vais grimper. D'un coup, je prends un sérieux coup de terreur tout seul. Penaud et néanmoins mort de rire de cette association d'idée, je vais retrouver vite fait mon Juju.  Le jour pointe, on s'équipe, c'est partit pour la grande ascension.

L1 fait 60 m, en 4 +.

L2 en 6+, est annoncé comme The Pitch par les 1ers répétiteurs. Elle est en fait vraiment sympa avec des méduses. Un peu speedé, j’essaie de ne pas traîné. On a plus de 300 mètres a avalé aujourd'hui !






Panorama depuis R2

L3 et L4 sont 2 grandes longueurs en 4. Juju attaque. Du coup, je suis vraiment dépité quand vient mon tour de partir. Ces 120 m de 4 en glace lisse ne n’excitent pas trop. Heureusement, j'ai tiré les bonnes longueurs et tout mes relais sont 4 étoiles. Ce coup-ci, j'arrive sur une bonne grosse vire.






L5 est plus raide dans de beaux pétales, un régal. Du coup, Ju tire à 60m.





L6 est rando, à mon tour je tire en bout de corde pour nous poser au pied du dernier ressaut.


L7 est bien raide, tout en sorbet les 20 derniers mètres sont déments et offrent une magnifique conclusion.








Les Moulins Marquis, c'est fait, enfin presque parce que le stop à Saint Julien...


C'est fait !