Brèche de la République-Charmoz-Grépon

 Après un temps bien trop long, 5 semaines,  à rien pouvoir faire pour cause de tendinite au poignet, le temps de l'action repointe le bout de son nez. Reprise plutôt cool mais toujours sympa par l’arête des Papillons au Peigne, suivra une arête Sud intégrale du Moine à la journée en partant du train pour remettre un peu de condition physique au bonhomme.

 L'idée stupide d'un pote me fait me retrouver un soir à 22h sur le parking des Contamines pour rejoindre le Mt-Blanc via Bérangère/Dômes de Miage/Bionnassay. Grand fan des idées débiles, je ne peux que me joindre à ce truc à la con. Malheureusement, un imprévu humide dans le modèle météo nous stoppe au pied de l'aiguille de Bionnassay à 9h le lendemain.
La montée au 1er dôme.


C'est par où le sommet ?

N'ayant pas l'ambition de me transformer en Mister Freeze dans l'immédiat, je préfère un retour par Plan Glacier.
 Quelques jours plus tard, nous rembarquons au Montenvers pour tenter de rallier le top de l'Aiguille du Midi. Approche par le sentier de l'Envers, nous choisissons la voie normale de la République car j'ai déjà parcouru l’arête qui part de la brèche de Trélaporte ainsi que l’arête issue des Petits Charmoz. Ce genre de parcours est toujours intéressant car il développe toujours un peu plus le sens de l'itinéraire.
Pas facile pour un British d'éviter l'humidité et la mousse....



Arrivé à la brèche, un mur oblige a grimper un peu.
Au pied de la République.

La muraille qui lui fait face.



Puis le terrain change rapidement...comme qui dirait, c'est gavé de neige!


This is not a winter ascent but....









Top des Charmoz

Histoire d'en rajouter, on est dans le nuage et le vent devient un peu trop présent ! L'arrivée au sommet des Charmoz fait bien plaisir car la qualité du rocher laissait un peu à désirer sur les derniers mètres. La montée au Grépon se fait dans une température hivernale mais les alternances nuage/ciel bleu donne une magnifique ambiance.


La fissure Mummery.



 A 21h, 12h30 après avoir quitter le train, on pose le bivouac au niveau du CP, la gueule du glacier des Nantillons n'y est pas étrangère!

 Les conditions rencontrés nous pousse à renoncer à poursuivre :-((((
Merci à Fred Souchon et Jon Griffith.

En bonus, Zi English Style in 3 lessons

Faire du thé chaud dégeu alors qu'il fait 35°.

Garder ses habits bien secs tout en remplissant sa gourde avec grâce.

Avoir toujours l'air d’être à l'aise.
A part ça, le gars sait prendre d’exceptionnellement belles photos :  http://www.alpineexposures.com/blogs/chamonix-conditions/