Accéder au contenu principal

Dry Meeting, rassemblement Mauriennais.

Il y a 3 ans, dans la chambre d'un hôtel Suisse, naissait le concept des contest de dry-tooling DTS. En prémice à une longue soirée "Red Bull/Vodka", on lança comme terme fondamental : bonne humeur et bourrinage. Le reste n'est que broutille et le mal à la tête du lendemain ne fut pas causé par l'écriture du règlement.
La base, quoi!!!!

Mieux qu'un troupeau d'officiels venu pour s'écouter, le Sound  System.
Certes quelques compets sur glace avaient eu lieu à Courchevel, merci Chardon Sport. Puis une coupe du monde s'était même déroulée à l'insu de son plein gré à "Megêve bis", pardon "Chamonix business du Mont-Blanc". Des irréductibles avaient monté une compet de dry dans la Drôme mais un goujon farceur avait stoppé net l'affaire. La Grave a repris le flambeau quelques années, la Maurienne nous a offert une seule mais mythique rencontre, enfin surtout par la soirée qui s'en suivi...Puis le feu s'est éteint.
 J'ai toujours défendu le dry comme l'antichambre de l'alpinisme de haut-niveau. D'autres, plus réducteurs, le voit comme un entrainement à la coupe du Monde d'escalade sur glace, appellation à mon sens totalement galvaudée, "dry tool" suffirait amplement vu le niveau pitoyable en glace de certains compétiteurs pour qui le grade 6 restera un doux rêve ... Quelque soit la vision, en 2012, le but semble proche.
Soigner la diététique...

...et inviter le média engagé !
Les voies conviées par les jeunes alpinistes de haut-niveau  s'appellent "No Siesta" ou "Lesueur" (même si les termes "jeune de haut-niveau" et alpinisme me semble être des contraires. Il n'existe pas de stèle dédiée aux membres des 2 équipes concurrentes, elles seraient saturées. Au fait, laquelle des 2 teams est la plus forte ? Il faudrait faire des catégories "nombre de nomination au Piolet d'or" ou " le moins de noms sur la fatality list" ou" la meilleure exploitation marketting" ...
Sous un autre angle, les contests de dry voient le jour, suite à des initiatives personnelles, voire même s'invitent en guest star dans des évènements comme l'ICE. Les contests DTS perdurent et s’étoffent d'un DTS Jeune.
Ce genre d'initiative va forcément créé une dynamique et le planning de l'automne a venir en témoigne. Merci aux Pierrot Boucher, Gérald Dupperay et autre Samuel Clavien. Longue vie aux rencontres de dry.
Cliquez ici pour avoir Le résumé en image.
Mister Boucher au travail.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Trailpinisme.

Courir ne m'intéresse pas ! Plus que mon esprit, mon corps est contre ! Il y a un an, allez savoir pourquoi je propose à mon épouse un petit footing, le premier depuis 18 ans. On part tranquille, et bim après 20 minutes, un claquage !!!! Bref, plus jamais. Néanmoins, le monde mystérieux des trailers m'interroge. Je veux bien comprendre que quelques extra-terrestres s'enquille un Tour du Mont-Blanc en deux dizaines d'heure mais les 2000 autres, ils font comment ?! Ce sont eux, les finishers de la dernière heure, ceux qui ont tout donné, ceux qui descendent la rue Vallot avec les jambes flagellantes, qui m'ont inspiré quand, au milieu des années 2000, j’assistais à l'arrivé de l'UTMB. La barrière horaire est grosso modo placée à 24h, inconsciemment j'additionne les horaires de quelques voies "classiques". Montée au refuge + approche + ascension + retour, à la louche je m'amuse à y ajouter les délais sans emprunter les remontés mécaniques. Ma…

Light, fast et sans cervelle

C'est une nouvelle catégorie dans le monde de l'alpinisme, facilement repérable grâce à leurs tenues tirées à quatre épingles, le sac de 30 litres sur le dos, la Suunto au poignet, les petites chaussures de randonnée à 300 gr et les skis à 800 euros, les formules 1 de la montagne en jette un maximum dans les files d'attente des téléphériques. Des images de Killian et d'Ueli plein les yeux, ils ne sont pas là pour plaisanter, d'ailleurs n'ont ils pas parcouru la Grande Face Nord à la journée, en moins de 9 heures 28 minutes 45 secondes et 30 centièmes !!! Par grand beau temps, sans vent, quand il n'y a qu'à suivre la tranchée laissée par la foule, l'illusion est parfaite : le light'n fast, c'est de la bombe, en plus j'ai eu 35 likes sur mon Facebook, demain c'est sûr je serais sponso'. Mais la montagne est exigeante ; si elle sait laisser sa chance une fois, tous les coups ne seront pas gagnants. Pour tenter d'étre à la haute…

"Le Mont-Blanc interdit" pour les nuls

227 ans que des gens montent au Mont-Blanc.
227 ans pendant lesquels la manière d'atteindre son sommet à été laissé au libre arbitre des prétendants.
En 2012, on vous l'avait annoncé. En 2013 ça se concrétise, et bien oui, "le changement sur le Mont-Blanc, c'est maintenant".

 2 couches pour mieux comprendre !
Le niveau technique "Peu Difficile" de la voie Royale, en condition idéale permet à n'importe quelle personne de bonne constitution d'atteindre le sommet du Mt-Blanc sans rien maîtriser des éléments connus de tout alpiniste averti ( S'encorder et comment correctement le réaliser, glissade et comment l'arrêter,  chute en crevasse et comment en remonter, Mal Aigü des Montagnes et comment percevoir les symptomesr, signes météo et comment les interpréter, brouillard et comment s'orienter, mauvais temps et comment s'en protéger....)
La constatation : beaucoup de monde tente la bosse CE QUI ENTRAÎNE QUE les infrastructures présente…