Accéder au contenu principal

Face Nord des Pèlerins, "RoCaMaGa", 550m, V/5/M5

Ce secteur aura été le spot de l'Automne, les conditions exceptionnelles du mois d'Octobre nous ont offerte deux magnifiques ascensions. Le petit coup de Foehn à malheureusement nettoyé les placages éphémères de "Full Love" et les autres possibilités qui se présentaient dans la face du Peigne. Depuis Cham', il reste cependant une ligne dont l'évidence ne peut que nous motiver, la sortie directe "Marsigny-Gaïani" inaugurée en conclusion d'une ascension de "Pèlerinage" il y a une dizaine d'années.


Le topo tels que Julien l'avait envisagé avant l’ascension.
En bas, l’option retenue est celle de droite. En haut, c'est celle de gauche.
La partie pointillée du topo, la gorge au fond.
Une attaque par le Peigne n'est pas envisageable mais il reste une ligne peu parcourue "l'écharppe NE" ouverte en 1936 et reprise en condition "verglacée" par la fameuse équipe "Carrington-Rouse" en Mars 1978. D'ou l’appellation employée en titre ! L'attaque se fera par les 4 première longueurs de "Beyond "
Sur le terrain, la connexion de ces itinéraires est suffisamment logique pour que nous nous retrouvions pour la 3éme fois à remonter le glacier !
La durée des journées actuelles incite à la prudence, l'attaque se fera donc à la frontale vers 5h. Les conditions ont bien évolué depuis "Dry Hard"...Du coup, les 4 premières longueurs se font plus rapidement que la levée du jour. 

Heureusement, à partir de là, c'est une goulotte peu raide sur 150m qui nous mènera au verrou rocheux....et toujours pas de jour !!!! Le passage doit faire environ 70m mais est très raide. Les bonnes fissures et la neige dure accumulée donnent un passage agréable.
"Echarpe NE", 1ére partie du ressaut. M4/85°


 Surprise dans ce  granit, je trouve une petite grotte parfaite pour le relais.


 Julien et le petit jour se pointe ensemble au relais. La longueur suivante est vraiment verticale et les excellents crochetages ne font pas oublier qu'ils se font derrière des blocs plus ou moins englacés. La ligne zig zag de façon très intelligente, du Désécures quoi !
"oulala, ça m'a l'air bien raide ce truc"


"Echarpe NE", 2éme partie du ressaut. M6



"Echarpe NE", fin du ressaut raide.

Nous voilà dans l'écharpe neigeuse qui surplombe la FN du Peigne. 150m de traversé et nous voilà à l’aplomb du sommet de l'aiguille des Pèlerins.
La traversée en neige pour aller chercher la "Marsigny/Gaïani"

 Dans cette partie, les possibilités sont multiples mais l'horaire matinal nous autorise celui qui nous semble le moins simple, j'adoreeeee !!!
De beaux dièdres englacés , "Nostradamus" en itinéraire estival, et deux passages à la difficultés plus marquées font de cette partie, une magnifique alternative à la "Rebuffat/Terray/Carrington/Rouse" pour atteindre le sommet.
"Marsigny/Gaïani", L1, 85°







"Marsigny/Gaïani", L2, 85° et court surplomb dément, M4.







"Marsigny/Gaïani", fin de L3, 85°

"Marsigny/Gaïani", L4, 85°, M5 expo.






"Marsigny/Gaïani", L5, 70°



Sommet, il est...13h !!!

Ju s'est acheté un grand angle, antichoc et étanche mais ça, ça se voit pas sur la photo!

Abseil dans la Rebuffat.
Sympa ce truc au dessus de nos têtes au dernier relais des rappels.
Petite pensée pour les 4 Catalans débiles qui l'on gravit il y a 2 ans en arrière
C'est pas beau ?????
Matos : 2x60m, 2 jeu du 000 au 2, un 3 et un 4, 1 broche.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Trailpinisme.

Courir ne m'intéresse pas ! Plus que mon esprit, mon corps est contre ! Il y a un an, allez savoir pourquoi je propose à mon épouse un petit footing, le premier depuis 18 ans. On part tranquille, et bim après 20 minutes, un claquage !!!! Bref, plus jamais. Néanmoins, le monde mystérieux des trailers m'interroge. Je veux bien comprendre que quelques extra-terrestres s'enquille un Tour du Mont-Blanc en deux dizaines d'heure mais les 2000 autres, ils font comment ?! Ce sont eux, les finishers de la dernière heure, ceux qui ont tout donné, ceux qui descendent la rue Vallot avec les jambes flagellantes, qui m'ont inspiré quand, au milieu des années 2000, j’assistais à l'arrivé de l'UTMB. La barrière horaire est grosso modo placée à 24h, inconsciemment j'additionne les horaires de quelques voies "classiques". Montée au refuge + approche + ascension + retour, à la louche je m'amuse à y ajouter les délais sans emprunter les remontés mécaniques. Ma…

Light, fast et sans cervelle

C'est une nouvelle catégorie dans le monde de l'alpinisme, facilement repérable grâce à leurs tenues tirées à quatre épingles, le sac de 30 litres sur le dos, la Suunto au poignet, les petites chaussures de randonnée à 300 gr et les skis à 800 euros, les formules 1 de la montagne en jette un maximum dans les files d'attente des téléphériques. Des images de Killian et d'Ueli plein les yeux, ils ne sont pas là pour plaisanter, d'ailleurs n'ont ils pas parcouru la Grande Face Nord à la journée, en moins de 9 heures 28 minutes 45 secondes et 30 centièmes !!! Par grand beau temps, sans vent, quand il n'y a qu'à suivre la tranchée laissée par la foule, l'illusion est parfaite : le light'n fast, c'est de la bombe, en plus j'ai eu 35 likes sur mon Facebook, demain c'est sûr je serais sponso'. Mais la montagne est exigeante ; si elle sait laisser sa chance une fois, tous les coups ne seront pas gagnants. Pour tenter d'étre à la haute…

"Le Mont-Blanc interdit" pour les nuls

227 ans que des gens montent au Mont-Blanc.
227 ans pendant lesquels la manière d'atteindre son sommet à été laissé au libre arbitre des prétendants.
En 2012, on vous l'avait annoncé. En 2013 ça se concrétise, et bien oui, "le changement sur le Mont-Blanc, c'est maintenant".

 2 couches pour mieux comprendre !
Le niveau technique "Peu Difficile" de la voie Royale, en condition idéale permet à n'importe quelle personne de bonne constitution d'atteindre le sommet du Mt-Blanc sans rien maîtriser des éléments connus de tout alpiniste averti ( S'encorder et comment correctement le réaliser, glissade et comment l'arrêter,  chute en crevasse et comment en remonter, Mal Aigü des Montagnes et comment percevoir les symptomesr, signes météo et comment les interpréter, brouillard et comment s'orienter, mauvais temps et comment s'en protéger....)
La constatation : beaucoup de monde tente la bosse CE QUI ENTRAÎNE QUE les infrastructures présente…