Traversée Chardonnet / Aiguille d'Argentière / Aiguille du Tour Noir

A part pour Hannibal Smith, suivre un plan sans accroc n'est pas à la porté de tout le monde. Chute de neige d'un coté, risque d'orage de l'autre ; mes projets sautent les uns après les autres. Heureusement, le massif est grand et ses possibilités de marathons d'altitude nombreuses. En bonus, si je pouvais me passer du mal de tête typique des 4000 sans acclimatation se serait toujours ça de pris. Ce printemps pourri m'a pourtant acclimaté aux douleurs cérébrales à répétition malheureusement plus souvent consécutifs aux nuits courtes plutôt qu'à la haute altitude. Ces derniers temps, j'ai passer plus de temps avec Jon "Beefitth" et Ally "Beffton" sur la terrasse d'Elevation qu'en montagne, il est grand temps d'inverser la tendance. Me voilà donc partit pour deux jour à répondre au doux surnom de "little froggie".




Parce qu'on est pas à 1300 m prés, on part à pied depuis le Tour...et pas par le chemin le plus direct !


Parce qu'on est trop des aventuriers, on bivouaque à 20 m d'un refuge.

Parce qu'on a trop le sens de l'orientation, on préfère suivre une arête, puis descendre dans un couloir bien délimité puis remonter une arête puis redescendre un couloir bien délimité puis remonter sur une arête. 
Bref, on a fait la traversé Chardonnet, aiguille d'Argentière, Aiguille du Tour Noir.

























Et une p'tite vidéo souvenir :-)))))